Désescalade: un bon reflet n’est pas une répétition, c'est une révélation!

(texte original: Rebecca Jorgensen)

Le changement se produit dans l’EFT de deux façons: à travers une nouvelle compréhension des partenaires de la détresse relationnelle et à travers des expériences émotionnelles correctrices. Pendant la désescalade, cette nouvelle compréhension place le problème à l’extérieur, sur le cycle, plutôt que chaque partenaire critique l’autre.

Sue

Sue cite souvent Carl Rogers en disant: «Un bon reflet n’est pas une répétition, c’est une révélation ».

En EFT, ce que nous révélons avec un bon reflet, au cours de la désescalade, c’est l’expérience émotionnelle sur deux niveaux, secondaire et primaire, recadrée avec une signification liée à l’attachement. L’expression des expériences émotionnelles basées sur l’attachement est quelque chose de nouveau pour les thérapeutes apprenant l’ EFT.

Tandis que nous venons à ce processus magistral à travers l’écoute et le reflet, la thérapie centrée sur l’émotion nous appelle à refléter l’émotion basée sur la signification relationnelle et sur le pattern interactionnel. Maitriser ce nouveau langage prend du temps et de l’exercice. Voici quelques exemples de bons reflets et de la manière dont ces reflets changent quand ils sont basés sur l’attachement.

Les bons reflets

Exemple 1

Le client dit:

” Quand j’essaie de faire quelque chose pour elle et que je vois que je l’ai déçue, cela me fait mal (il tient sa poitrine) et je me sens frustré. Je supporte autant que je le peux puis je m’en vais. “

Le thérapeute reflétant l’émotion dit :

«C’est comme si vous aviez mal au cœur et que vous ne pouviez pas le supporter, alors vous vous en allez”

Le thérapeute reflétant l’émotion dans le cadre de l’attachement pourrait dire:

«Vous voulez tellement lui faire plaisir. Lorsque vous la voyez l’air déçue de vous, c’est trop dur, ça fait mal là, droit au cœur. Vous essayez de rester présent mais cela devient frustrant de l’avoir à nouveau déçue. Le message que vous l’avez encore déçue est juste trop pour vous, de sorte que vous vous en allez”

Exemple 2

Le client dit:

«C’est toujours à son sujet. Elle s’en va et fait son truc à elle, comme si ce que je ressens n’a aucune importance. C’est comme si c’était sa manière ou rien du tout. Je deviens  tellement en colère”

Le thérapeute reflétant l’émotion dit:

 « Il vous semble que rien de ce que vous ressentez est important pour elle et vous devenez donc en colère”

Le thérapeute reflétant émotion dans le cadre de l’attachement pourrait dire:

«Vous souhaitez tellement savoir que vous êtes important pour elle mais vous avez l’impression que vous ne pouvez pas l’atteindre. Quand elle fait son propre truc, c’est comme si vous n’aviez aucune importance pour elle. Dans ces moments, vous vous sentez tellement sans importance que cela vous met alors en colère”

Les besoins de base de l’attachement non satisfaits

Dans le cycle négatif, l’émotion basée sur l’attachement reflète les craintes d’abandon et de rejet. Ces craintes s’expriment souvent dans les thèmes suivants: trouver l’autre non réceptif, se sentir soi-même dévalorisé ou perçu comme inadéquat, des sentiments de perte ou de solitude, faire l’expérience d’un manque de sécurité et de soutien. Pour l’essentiel, les émotions liées à l’attachement reflètent des thèmes basés sur les besoins d’attachement non satisfaits. Les besoins fondamentaux d’attachement doivent impliquer un ressenti d’acceptation, d’appartenance, de confort et de sécurité.

Conclusion

Lorsque vous reflétez les émotions basées sur  l’attachement  pendant la désescalade, vous reflétez à la fois les émotions secondaires et primaires tout en soulignant la signification relationnelle. Cela aidera vos clients à externaliser le cycle négatif et à comprendre les craintes et les besoins non satisfaits qui animent ce cycle afin que les partenaires puissent atteindre plus rapidement la désescalade.

Article issu de L’ICEEFT newsletter et traduite avec l’accord de ICEEFT.

Share Button

Comments are closed.